Malick Sidibé

Malick Sidibé

Malick Sidibé est le premier photographe africain à remporter le prestigieux Hasselblad Award (2003). Récompensé depuis par un Lion d’Or à la Biennale de Venise (2007), il est célébré dans le monde entier. Pourtant, son travail, comme l’Art Africain en général, a tardé à obtenir la reconnaissance internationale. Né au Mali en 1935 (ou 1936), Malick Sidibé apprend la photographie dans les années ’50 et ouvre un studio à Bamako en 1958. Pendant toute la décennie suivante, il photographiera la vie culturelle de la jeunesse malienne, parcourant les fêtes, les clubs, les rives du fleuve Niger et autres lieux de rencontre.

Malick Sidibé

Images en noir et blanc, d’une grande composition malgré leur spontanéité, les clichés qui en ressortent présentent un visage de l’Afrique loin des stéréotypes européens. On y découvre une génération moderne dansant sur les hits Funk, Rock, Soul et savourant l’Indépendance.  A partir des années ’70, Sidibé se concentre sur les portraits en studio et de ce fait témoigne de l’époque, de sa culture, de l’Histoire malienne. Les premières Rencontres de la Photographie Africaine à Bamako en 1994 révèlent son travail à la communauté internationale. Malick Sidibé est resté fidèle à sa ville où il réside toujours et poursuit son activité.

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

 

Malick Sidibé

Images © Malick Sidibé

Plus d’articles sur Malick Sidibé

Pin It